Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

143 articles avec sport et bilans

Bento 6 novembre 2015

Publié le par imaginer

Bento 6 novembre 2015
  • Riz de konjac, avec oignons, courgettes et sauce soja
  • Carottes râpées assaisonnées au jus de citron et huile d'olive
  • Raisin blanc
Bento 6 novembre 2015

JC m'a parlé mardi soir du konjac. J'avais entendu parler de cette racine venant d'Asie, mais ne m'y étais jamais intéressée. Et donc, deux ans après tout le monde, voilà que je m'intéresse à la chose.

Donc le konjac :

Le konjac (Amorphophallus konjac) est une plante de la famille des Araceae. C'est une plante vivace, qui pousse à partir d'un rhizome tubéreux sphérique de très grande taille. Originaire des forêts tropicales et subtropicales de l'Asie du Sud-Est, il pousse naturellement au Vietnam, en Chine, en Indonésie, Corée du Sud ou encore au Japon.

La plante est surtout connue pour les produits alimentaires tirés de son bulbe, principalement une gelée pâteuse, pouvant être noire ou blanche, et connue en Occident sous son nom japonais konnyaku, étant consommée et cuisinée principalement au Japon.

Dans la pharmacopée asiatique, le konjac a été utilisé pendant longtemps comme un aliment médicamenteux et comme un aliment thérapeutique, contre la toux, les brûlures ou les troubles intestinaux 3.

Si les plus anciennes traces connues de culture du konjac provient de texte chinois datant de 2000 ans 4, le konjac est connu au Japon depuis le VIe siècle. La publication en 1846 du livre Konnyaku Hyakusen (100 recettes de Konnyaku, un titre traditionnel pour les ouvrages de cuisine japonais de la fin du XVIIIe et début du XIXe, ayant pour origine le Tofu Hyakuchin) dénote sa consommation à cette époque.

De nos jours, le konjac est surtout connu en Occident comme produit de régime, à cause de sa faible teneur en calorie.

Le konnyaku (蒟蒻?), principale forme de consommation du konjac, a pour caractéristique une basse teneur en calories (5-10 calories par 100 g) et une assez bonne teneur en fibres (2-3 g par 100 g) et est très apprécié en Occident pour les régimes hypocaloriques, que ce soit sous forme de nouilles ou de gelée. Son goût restant très neutre, il est surtout utilisé pour sa texture en bouche (plus croquant que fondant) et son aspect.

C'est au Japon principalement que l'on utilise le konnyaku. Il est obtenu en mélangeant de la farine de konjac avec de l'eau de chaux (mélange d’hydroxyde de calcium et d’eau). L'algue hijiki (Hizikia fusiformis) est souvent ajoutée au mélange comme colorant. Le mélange obtenu est bouilli et puis refroidi, ce qui lui permet de se solidifier, donnant ainsi le konnyaku. Le konnyaku est un ingrédient traditionnel de l'oden et est consommé sous forme de galettes, de gâteaux secs ou encore de vermicelles de konnyaku, appelés shirataki (白滝?, litt. « cascade blanche »).

Ca, c'est la définition de wikipédia.

Donc JC m'en ayant parlé mardi soir, je suis allée en acheter mercredi vous pensez bien. Pas facile à trouver. Et ça coûte une fortune. Le paquet de 200 grammes (ce que vous voyez ci-dessous dans la poële), une portion pour deux, coûte plus de trois euros. Donc si le but est de systématiquement remplacer les féculents par le konjac, ça va augmenter le budget alimentation. J'ai acheté deux paquets de riz, deux paquets de vermicelles. Les prochaines fois j'en commanderai sur internet, il existe "la maison du konjac", à Monoprix où je l'ai trouvé, il n'y avait guère de choix.

Chéri en a donc cuisiné hier soir. Il a goûté et décrété qu'il n'aime pas. Comme les pâtes et le riz complets. Ah, parfois Chéri est de mauvaise foi ! Car je vous assure, nature, le konjac n'a aucun goût, c'est réellement très neutre.

Bento 6 novembre 2015

Mélangé à des oignons, courgettes, agrémentée de sauce soja, la version "riz" du konjac, moi je l'ai trouvée très agréable. Et en effet, ça cale très vite.

Ce soir je mettrai des vermicelles de konjac dans ma soupe à la tomate, ça devrait être très agréable.

Sinon, la séance de sport d'hier soir a été chouette. 15 minutes de tapis, 30 minutes de muscu et 15 minutes de tapis pour terminer.

Quand je suis arrivée hier soir, ma carte n'est pas passée à l'accueil, mon abonnement était terminé depuis mercredi, j'avais complètement oublié la date de fin. Comme je vais toujours au sport sans argent ni papiers, j'ai dit à l'accueil qu'on pouvait préparer le contrat et je le réglerai mardi soir prochain. Et oui puisque le samedi je vais au club du 9ème, avant l'ouverture, il n'y aura pas de problème, c'est JC qui m'ouvre la porte. Mais ce n'est pas ça le point intéressant. La dernière fois, j'avais pris un abonnement de 18 mois, non sans avoir demandé à JC s'il serait encore là 18 mois, et il m'avait assuré que oui.

Cette fois, je lui pose la même question, j'étais en train de courir sur le tapis et il prenait des notes en me regardant. Il ne m'a pas répondu tout de suite, et a souri d'un air complice. Je lui dis "allez, dis-moi tu as quelque chose en tête visiblement". Il a de nouveau souri. Je lui dis "tu vas ouvrir ton propre club". Il a souri largement et m'a répondu "pas vraiment, mais ça y ressemblera. Reprends un abonnement de six mois ici, pas plus".

A la fin de la séance il est venu avec moi à l'accueil car il savait que lorsque j'allais annoncer que je prenais un abonnement de six mois, ils essaieraient de me convaincre de prendre à nouveau 18 mois. C'est ce qui s'est passé, et j'ai dit en souriant, c'est le coach qui décide, et le coach a dit six mois. Et JC a dit "Sylvain tu lui refais un contrat de six mois et on ne discute pas".

Mon nouveau contrat va donc jusqu'au 4 mai 2016.

J'ai hâte d'en savoir plus, mais je sais que JC ne dévoile les choses que lorsqu'elle sont certaines et sur le point de se concrétiser. E moi je ne suis pas du genre à harceler les gens de questions, j'attends toujours le moment où ils sont prêts à parler...

En tout cas, je suis ravie que pour JC ça coule de source que quoi qu'il fasse, je le suivrai.

Du coup, quand nous nous sommes quittés je lui ai dit de faire d'autant plus attention à lui...

Passez une très bonne journée, c'est vendredi:-)

 

Publié dans Bentos, Sport et bilans

Partager cet article

Repost 0

2016 - 59

Publié le par imaginer

Pas de bento aujourd'hui, je vais déjeuner avec ma top collègue.

Hier, mardi 3 novembre, 2016 - 59

  • Au lever : citron pressé
  • Petit déjeuner : 3 tranches de pain aux céréales, Primevère
  • Déjeuner : bento
  • Dîner (21h30, après le sport) : 1 bol de soupe, pavé de saumon, riz jasmin, fondue de poireaux, sojasun

Donc rassurez-vous, si j'ai pris un déjeuner très léger, j'avais très faim hier soir et j'ai fait un très bon dîner.

Depuis une dizaine de jours, je dors une heure de plus le matin, je fais des nuits de 6 à 7 heures au lieu de 5 heures, et ma forme et mon moral s'en ressentent. Ca fait du bien de dormir un peu plus. Pour le moment au bureau ça va, je ne prends pas de retard dans mon boulot....

JC a remarqué que j'étais moins fatiguée, et du coup nos séances sont montées d'un cran dans l'intensité. J'ai la pêche, et j'ai envie de courir tous les jours. Bon heureusement que JC me retient (le pauvre, il doit me raisonner tout le temps), en me disant que non, je ne dois pas courir les jours où nous ne nous voyons pas, mis à part le dimanche, car la récupération fait partie intégrante du travail musculaire.....

Alors j'écoute. Oui oui, je vous vois faire la moue, mais oui j'écoute.... Et ne vous fiez pas à mon bento léger d'hier, sur la journée totale, sur la semaine, je mange vraiment.

J'essaie d'arriver à trouver le bon équilibre pour moi, entre travail, sport, sommeil, alimentation. Il y aura encore besoin d'ajustements sans aucun doute, mais le sommeil est essentiel, voire vital, je ne peux plus rogner sur le sommeil c'est une certitude....

Chéri a de nouveaux clients, et va travailler trois samedis de suite, de midi à 16 heures, ça va faire bizarre. Quand je rentrerai du sport le samedi matin, il s'apprêtera à partir, et nous ne commencerons le week-end que le samedi à 17 heures.

Ensuite ce sera un samedi sur deux, mais là, enchaîner trois semaines de six jours de travail, ça ne va pas être de tout repos pour lui....

Allez, je vais au bureau, très bon mercredi !

Ah non je n'ai pas tout à fait terminé. Hier soir, à la salle de sport sont tout à coup arrivées deux charmantes jeunes filles, toutes fines, toutes pimpantes avec un énorme sac à dos. Et elles se sont mises à nous distribuer du....red bull. Du red bull !!!! sans sucre ont-elles précisé, mais quand même quoi....

De toute façon moi je n'aime pas le red bull donc j'ai décliné.

Quand JC est arrivé, j'ai tout de suite vu à son visage qu'il n'était pas très bien. Comme je lui posait la question, il m'a dit que son tendon d'achille le fait toujours beaucoup souffrir. Pourtant il fait trois séances de kiné par semaine. Le kiné lui a dit justement que ça reste très rigide, que ça ne s'assouplit pas vraiment et que ça risque de casser de nouveau.

Il a rendez-vous dans quelques jours avec son chirurgien. Il avait vraiment mal ça se voyait. Et je n'aime pas le sentir mal...

Bon cette fois ça y est je vais bosser:-)

Partager cet article

Repost 0

Contre eux je ne peux pas lutter:-)

Publié le par imaginer

Eux, ce sont Chéri et......Monoprix;-)

Hier soir nous sommes allés faire les courses à Monoprix, et en passant dans le rayon vêtements (pfffoouuuu le marketing, qui nous fait passer dans les vêtements pour atteindre le dentifrice), l'oeil de Chéri a été attiré par ça...

Contre eux je ne peux pas lutter:-)

Il me l'a donné à essayer et deux minutes après il était dans notre panier. Savez-vous en quelle taille ?

Contre eux je ne peux pas lutter:-)
Contre eux je ne peux pas lutter:-)

Taille 42. Je suis hyper contente. Car il est en soie, pas du tout"élastique" donc, et de forme ajusté...

Il est si agréable à porter.

Il est tellement gentil mon Chéri, si délicat, comment vous expliquer à quel point ? Pas la peine, vous comprenez. Je vous l'ai déjà dit et répété comme il est extraordinaire.

Jeudi soir il m'a ramassée en morceaux après cette sale journée au boulot, et dès que je suis dans ses bras, je me sens apaisée, je redeviens forte. Avec Chéri dans ma vie, je peux tout affronter.

Alors, qestion d'une extrême importance maintenant. Je vais mettre ce chemisier demain pour aller chez mon frère fêter les 15 ans de ma nièce. Je le porte façon classique élégante avec une jupe droite noire ?

Ou façon plus décontractée, avec un jean brut ? Pour le moment je penche plus pour cela. L'alliance du jean brut et de la soie me paraît bien. Autre question. Je le porte fermé, avec juste deux boutons ouverts, ou plus décolleté avec un top blanc dessous ?

J'ai des boots noires à talons hauts, ça c'est bon. Mais.....le sac à mains ? Noir ? Coloré ? Au moment où j'écris je me dis que je mettrai le top blanc dessous, en laissant ouvert quatre boutons, et que je prendrai mon sac LV en cuir noir.

L'idée plaît à Chéri en tout cas.

Ah, si nous n'avions que ce genre de décisions à prendre dans l'existence;-)

Hier soir, c'était adorable, des petits monstres ont frappé à notre porte vers 21 heures. Heureusement nous avions fait le plein de bonbons à Monoprix:-)

Ce matin je me suis levée à sept heures pour aller à ma séance de sport. Je me sentais plus en forme, du fait de m'être levée un peu plus tard, 5h45 au lieu de 4h45 cette semaine.

JC m'a pesée, en me demandant de regarder droit devant moi, de ne pas regarder le chiffre, il me trouve trop à fleur de peau avec les chiffres en ce moment. Alors, ça fait deux semaines que je mange plus, comme il me l'a demandé, ai-je pris un peu de poids, stabilisé, perdu un peu ? Je n'en sais rien son visage est resté totalement indéchiffrable. Il m'a souri, a dit "c'est très bien, je suis content", mais je n'ai pu interpréter le sens de la balance dans sa phrase.

Prochaine pesée dans deux semaines. En attendant, je continue mon journal alimentaire que JC décortique sans faillir. Il m'a dit de continuer à manger comme cela, de ne surtout pas diminuer. Et que dans deux semaines on va reparler des index glycémiques...

Nous avons ensuite fait une super séance, stepper, muscu, tapis, séance très variée, intense, très rythmée. JC était très content de voir que je suis en forme physique, et que le moral revient. Il m'a dit que mon mental est très fort, plus fort que celui de certains des sportifs pros dont il s'occupe.

A la base j'ai une nature endurante, je peux traverser beaucoup d'épreuves et les surmonter, sinon je pense que je ne serais plus de ce monde, mais je suis devenue plus forte encore quand Chéri est entré dans ma vie, et encore un peu plus en travaillant avec JC.

Après le sport, je suis rentrée avec du pain frais et nous avons fait notre espèce de brunch du samedi matin avec Chéri, j'adore ce moment hebdomadaire.

J'ai ensuite dormi une heure, puis en fin d'après-midi nous sommes allés voir Lolo au cinéma. Un bon cru de Julie Delpy.

Il est 20h30, Chéri prépare le dîner, ça sent bon dans la maison, tout est calme, nous sommes bien.

Passez une douce soirée.

Partager cet article

Repost 0

Elle a osé

Publié le par imaginer

Vous vous rappelez cette jeune fille que j'ai vue mardi soir. Hier soir j'ai demandé à JC qui m'a confirmé que oui, elle est allée le voir. Il lui a expliqué sa façon de travailler, et lui a demandé de réfléchir à tout ça. C'est génial qu'elle ait osé aller le voir, à son âge jamais je n'aurais pu franchir le cap ! J'espère qu'ils travailleront ensemble......

Nous avons fait une bonne séance hier soir, qui a duré presque une heure trente, j'étais en forme:-).....malgré une sale journée au bureau, une journée qui va peut-être me pousser à envisager la suite sous un autre angle. Est-il trop tard pour changer de métier ?

Hier, jeudi 29 octobre, 2016 - 64

  • 11 629 pas - 8,22 km - 2 626 calories brûlées - séance JC
  • Au lever : citron pressé
  • Petit déjeuner : sojasun chocolat
  • Déjeuner : sandwich au thon
  • Dîner : 1 bol de soupe, pomelo chinois, 4 carrés de chocolat

Dès lundi je disais vivement vendredi. Enfin nous y sommes:-)

Au programme ce week-end. Demain matin sport avec JC. SIESTE. Cinéma : Lolo de Julie Delpy. Peut-être un resto demain soir, si nous avons envie de sortir, pas sûr.

Dimanche matin tôt, nous prenons le train pour aller à Reims chez mon frère fêter les 15 ans de ma nièce. Mes parents seront là aussi:-)

Et retour dimanche soir avec mon frère qui passe la nuit chez nous.

Passez un doux week-end, avec ceux que vous aimez j'espère.

Partager cet article

Repost 0

Bento 21 octobre 2015

Publié le par imaginer

Bento 21 octobre 2015
  • Saumon juste grillé, salé, poivré
  • Riz basmati avec une pointe de beurre
  • Reste du gratin de potimarron
  • Orange

Chéri avait aussi fait un beurre blanc avec de l'oignon rouge, j'en ai mis un peu hier soir sur mon riz, mais pas pris pour ce midi.

Bento 21 octobre 2015
  • Hier mardi 20 octobre, 2016 - 73
    • 14 317 pas - 10,39 km - 2 946 calories brûlées - séance JC
    • Au lever : citron pressé
    • Petit déjeuner : 1 wasa, fromage frais
    • Déjeuner : bento
    • Dîner : saumon grillé, sauce beurre blanc, riz basmati

Hier soir, j'appréhendais un peu la séance avec JC. Nous avons échangé des SMS pendant le week-end, faisant oublier toute fâcherie, mais je me demandais  malgré tout comment il allait être ce soir.

Quand je suis arrivée à la salle, JC était là, et m'a fait un tel sourire que tout malentendu si tant est que malentendu il y avait a été dissipé.

Un sourire, un regard, tout était dit. Il a senti ma peur qu'il ne veuille plus travailler avec moi, je lui ai dit que je n'avais pas voulu mettre sa façon de travailler en question, il m'a serré l'épaule et m'a redit ce qu'il m'a écrit dans un SMS ce week-end, que non il ne me lâche pas, que c'est ensemble que nous irons au bout du chemin. Il sait comme j'aime travailler avec lui, et il aime travailler avec moi. Alors on a fait notre séance, 10 minutes cardio, vélo, puis trois tours de 4 exercices de muscu, suivis d'un quart d'heure d'abdos-gainages et un quart d'heure de tapis à 8km/h pour terminer.

Une belle séance, intense comme j'aime, beaucoup de calories brûlées....

En parlant de calories, JC a calculé ce week-end mon métabolisme de "survie", qui est à 1664 calories. Oui c'est précis, JC a bien compris mon besoin des chiffres. Et comme je brûle chaque jour entre 2400 et 3100 calories, sans compter les séances de sport à plus de 500 calories à chaque fois, et bien, la conclusion n'est pas compliquée, je ne mange pas assez.

Et je reconnais, très franchement, et sans me vanter bien au contraire car vous me l'avez tellement dit, mise en garde..... donc oui, je reconnais que depuis samedi où je mange plus, je me sens mieux, pas seulement au niveau de l'énergie, mais aussi et surtout moralement....

Alors voilà ce que m'a demandé JC, pour les jours qui viennent. Manger en écoutant réellement les signaux de mon corps, peu importe que ce soit 1000 calories par jour, 1800 calories, du moment que je mange pour que mon corps ait suffisamment de carburant, et moi de la satisfaction.

Je vais le faire, car je dois renouer avec mes sensations dont je me suis un peu éloignée ces temps-ci.

Nous verrons samedi ce que ça donne. Ce n'est pas pour autant que j'ai mangé comme un chancre hier soir, quand je dis que je n'ai pas faim ni envie de manger en ce moment, c'est aussi la réalité. Alors il faut que je retrouve l'équilibre que j'avais atteint entre envies, besoins....

En tout cas, pesée samedi. Maintien ? Petite perte ? Petite prise ? JC m'a beaucoup parlé pendant que je faisais mes exercices, il me trouve extrêment forte mentalement, résistante, endurante, toujours souriante, et ça le désole de voir que parfois je craque si intensément. Bon ceci dit, tout le monde l'a bien compris que je suis excessive.

L'essentiel c'est que ces petits bas parmi les hauts me rendent plus forte que jamais... Et il va bien falloir que j'accepte cette sensibilité et cette fragilité qui font parties intégrantes de moi.... Trouver le juste milieu, tellement difficile pour une impulsive et excessive comme moi...

Allez, je file au bureau, la journée va être longue, elle commence par une réunion de deux heures avec mon directeur. Nous en avons déjà eu une vendredi dernier, une lundi soir jusqu'à point d'heure, et à la suite de ces réunions, je dois formaliser des process, des process, encore et toujours des process....

Prenez soin de vous !

Partager cet article

Repost 0

Bento 19 octobre 2015

Publié le par imaginer

Bento 19 octobre 2015
Bento 19 octobre 2015
  • Oeuf dur
  • Betteraves rouges avec oignon rouge cru, assaisonnées à l'huile de noix et vinaigre balsamique, sel, poivre noir
  • Carottes et tomates cerises, natures
  • Orange, raisin
Bento 19 octobre 2015
  • 2016 - 75, dimanche 18 octobre
    • 14 345 pas - 11,01 km - 2 851 calories brûlées - 5 km jogging
    • Au lever : citron pressé
    • Avant de courir : café noir
    • Après avoir couru : café noir
    • Déjeuner : Loc-lac dans un restaurant vietnamien, dont je ne suis pas venue tout à fait à bout
Bento 19 octobre 2015
Bento 19 octobre 2015
  • Dîner : part de tarte aux poireaux, betteraves rouges, sojasun

Ces deux dernières semaines, j'ai voulu tester. Une semaine entière sans sport, une autre sans bento. Pour voir si ces deux choses, qui me prennent du temps me sont nécessaires ou pas. Et bien oui. Une semaine sans sport, ça m'a manqué, ça m'a déséquilibrée.

Une semaine sans bentos, ça n'a pas été formidable. Du coup je n'ai pratiquement pas mangé. En fait, même si mes bentos ne sont pas hyper copieux, ils représentent quand même un vrai repas, structuré, et surtout un moment de pause très agréable dans une longue journée.

J'ai aussi essayé de me lever un peu plus tard, pour gagner un peu de ce sommeil qui me manque si cruellement. Ca, ce ne fut pas une réussite. Tous les jours je me suis réveillée avant que le réveil ne se mette en route, justement dans la peur de me réveiller trop tard. Du coup je me suis levée tout aussi tôt, voire plus. Je n'ai pas réussi à me réveiller plus tard avec bonne conscience.

Bilan..... hors de question de renoncer au sport. Trois séances par semaine avec JC, et un jogging le dimanche matin me sont nécessaires pour expulser toute la pression du travail. Pas question non plus de cesser les bentos, qui me prennent une vingtaine de minutes à préparer et photographier et sont un repère régulier dans la journée, que sinon je n'interrompts pas une minute.

Je garde aussi la grosse demi heure que je m'accorde le matin avant de partir au bureau pour boire mon café dans le calme, écrire mon article sur le blog, jeter un coup d'oeil sur internet.

La seule solution c'est de me lever une demi heure plus tard, une heure serait même encore mieux, mais cela, mon cerveau doit l'admettre. Ce qui n'est pas le cas puisque je me réveille avant le réveil quand il est programmé pour 5h30 au lieu de 4h45. Il faut donc que j'accepte l'idée qu'arriver au bureau à 7h45 n'est pas "le mal" au lieu d'arriver à 6h30 et 6h certains jours. C'est là-dessus que je vais me concentrer, dormir plus le matin. Tout simplement...

La seule solution pour tenir le coup physiquement et nerveusement à terme...

A suivre.

Bon début de semaine:-)

Publié dans Bentos, Sport et bilans

Partager cet article

Repost 0

2016 - 75

Publié le par imaginer

2016 - 75
  • Samedi 17 octobre
    • 11 288 pas - 7,92 km - 2 773 calories brûlées - séance JC
    • Au lever : Citron pressé
    • Avant le sport : café noir
    • Après le sport : café noir
    • Déjeuner : 1/3 de baguette tartinée de Primevère, banane, sojasun
    • Goûter apéro : café gourmand (photo un peu plus bas)
    • Diner : tarte poireaux-oignons, raisin

Généreuse et ultra délicieuse la tarte de Chéri. Pâte brisée, oeufs, crème fraîche, oignons, poireaux, muscade, sel, poivre. Un peu de comté pour gratiner.

Voilà la portion que j'ai prise

 

2016 - 75

Nous sommes donc allés hier voir Valérie lemercier au Châtelet. Je n'étais jamais allée dans ce théâtre, pourtant je vais souvent au théâtre depuis 25 ans que j'habite Paris. C'est un lieu purement magnifique !

2016 - 75

Et Valérie Lemercier est toujours aussi fine, subtile dans son écriture, une délicieuse présence scénique, un excellent moment.

Comme nous étions en avance, nous sommes allés au café Zimmer, juste à côté du Châtelet, une des premières brasseries de Paris où là non plus je n'étais jamais allée.

2016 - 75
2016 - 75
2016 - 75

Bière pour Chéri, café Gourmand pour moi.

2016 - 75
2016 - 75

Une belle journée, avec malgré tout toujours en surimpression dans un coin de ma tête l'engueulade corsée de JC. En tout cas j'ai bien mangé hier, JC comptera les calories mais il me semble que j'ai explosé le compteur.

Et ce midi, Chéri a pour idée que nous mangions dehors donc...

Je suis en train de boire mon café, Chéri dort encore, je vais aller courir au stade. Essayer de faire une vingtaine de tours....

Cet après-midi deux films au cinéma au programme. Une journée cool en somme.

Bon dimanche !

Partager cet article

Repost 0

2016 - 76

Publié le par imaginer

  • Vendredi 16 octobre
    • 7 611 pas - 5,34 km - 2 349 calories brûlées
    • Au lever : citron pressé
    • Petit déjeuner : 1 wasa, fromage frais
    • Déjeuner : 1 bol de soupe, 1 pamplemousse
    • Dîner : 1 bol de soupe

 

Ce matin, rendez-vous comme chaque samedi matin avec JC, avant l'ouverture de la salle. Pesée. Ca a bardé. Mais vraiment. Moins 4,6 kilos en deux semaines. C'est trop. En regardant mon journal alimentaire, JC me dit non mais je rêve, tu es à 600-700 calories max par jour. Avec tes journées de boulot, avec les séances dont on a augmenté l'intensité ! Je t'avais dit de faire les deux dernières semaines à 1200 calories minimum !

Je n'ai rien dit. Que dire ? Je n'ai pas faim, rien ne passe.... J'ai regardé JC les yeux brillants, me retenant de pleurer. Comme il a vu que je ne me décidais pas à parler il me dit, allez mets tes gants on descend à l'espace musculation.

La séance s'est déroulée en silence, juste ponctuée des instructions de JC que j'exécutais sans mot dire. Habituellement nous discutons pendant les pauses, l'un de nous lance une vanne, on rit.... Là rien, sinon mes yeux brillants.

Tout à coup JC a explosé "Tu m'emmerdes ! Mais vraiment". Me voilà partie à pleurer. Il continue, toujours exaspéré "OK on a fait un constat, maintenant on fait avec et on avance, tu arrêtes de ressasser, je vois ce qui se passe dans ta tête". Et moi je continuais mes exercices.

A la fin de la série, pendant les deux minutes de récup' entre deux tours, je lui ai dit que c'était bien qu'il se soit lâché, que je ne l'avais jamais enendu s'énerver comme ça. Et je lui ai fait un sourire.....auquel il n'a pas répondu en disant "non, tu me saoûles, là tu m'a profondément énervé".

La séance s'est terminée par dix minutes de vélo spinning, en danseuse, à fond. A chaque signe de fléchissement il me disait d'un ton dur de ne pas ralentir, d'arrêter de cogiter, de le faire au mental comme je sais faire habituellement, qu'il veut retrouver la Claude qu'il connaît, pas son ombre.

J'ai fini en serrant les dents.

Après la séance nous avons parlé quelques minutes, il m'a dit "la semaine prochaine tu manges. Tu manges réellement. Minimum 1500 calories par jour ! Je te pèse à nouveau samedi prochain". Comme je fronçais les sourcils, il me dit "si tu es dans cet état d'esprit, pas la peine qu'on se lève tôt le samedi matin pour faire une séance avant l'ouverture de la salle, tu restes chez toi. Tu es épuisée, je suis fatigué, alors on a passé un marché tous les deux, tu tiens ta part ou tu restes chez toi".

Je lui ai dit que non, je ne veux pas rester chez moi, que je veux continuer à bosser avec lui, qu'il est ma référence niveau mental et force de caractère, que je lui fais entièrement confiance. Alors dans ce cas me réplique-t-il, si tu es d'accord avec ma méthode de travail tu manges quand je te dis de manger. Tu n'es pas en phase de régime et encore moins de famine.

Je lui ai souri en demandant s'il était fâché après moi et il m'a dit que oui. Pour la première fois il est vraiment fâché. Je lui réponds qu'il m'est difficilement supportable de le savoir en colère contre moi, que j'aimerais un vrai sourire avant de partir.

Il n'a pas pu résister, a souri, m'a serrée contre lui et m'a dit, ne rumine pas, jamais je ne te lâcherai. Mais je veux que tu manges, pas que tu t'épuises, et je veux que tu cesses de cogiter, que tu ne pleures pas ce week-end et que tu ne pourrisses pas le week-end de ton mari.

Je suis allée chercher mes affaires au vestiaire, quand je suis repassée dans la salle pour sortir, il était avec son élève suivant, il s'est approché de moi, a serré mon épaule avec un vrai beau sourire. Je lui ai demandé s'il n'était plus fâché, il m'a répondu que non c'était passé.

Voilà une belle leçon de vie. A moi d'en tirer les bonnes conclusions.

Je suis en train de vous écrire, Chéri prépare une tarte poireaux-oignons pour ce soir quand nous rentrerons du Châtelet.

Je n'ai pas faim.....mais je sais que moins je mangerai moins j'aurai faim. Alors il est 14 heures, je vais me refaire un café, manger une tartine, une banane, un sojasun. Et ce soir je goûterai avec plaisir la tarte aux poireaux de Chéri.

Je ne cesserai de remercier JC. Je ne cesserai de vous remercier, de me pousser, de me donner à réfléchir, de m'empêcher de basculer dans les extrêmes qui sont encore si près de moi....

La semaine a ét chargée en émotions...

Prenez soin de vous surtout !

Publié dans Sport et bilans

Partager cet article

Repost 0

2016 - 77

Publié le par imaginer

2016 - 77
  • Jeudi 15 octobre
    • 17 773 pas - 11,97 km - 2915 calories brûlées
    • Au lever : citron pressé
    • Petit déjeuner : 1 wasa nature
    • Déjeuner : 1 bol de velouté au potimarron
    • Dîner : 1 bol de soupe, 1 sojasun

Oui je sais c'est peu. C'est représentatif de ce que j'ai mangé cette semaine. Je pense que je vais me faire carrément disputer demain matin par JC.

Mardi soir, nous avons fait une séance commencée bof, terminée sur les chapeaux de roues. Je n'étais pas vraiment dans la séance, j'ai mal fait quelques mouvements, je ronchonnais.... A un moment j'ai dit à JC Oui je vois que ce que je fais n'est pas formidable. Il m'a dit je ne sais pas ce que tu as ce soir, tu es très en dessous de ton niveau habituel.

Ca m'a galvanisée, et le reste de la séance a été.....explosif:-) Ma montre cardio indiquait un nombre de calories encore jamais atteint, je n'en pouvais plus, j'oscillais entre rire et larmes, j'ai dit à JC que lorsqu'il me dit ce genre de choses ça me touche en plein, que je déteste ne pas faire au mieux.

Et je l'ai une fois de plus remercié de toujours me pousser, de me faire progresser, et surtout de faire travailler mon mental en même temps que le reste.

En rentrant mardi soir, je n'avais pas faim, j'ai juste pris un bol de soupe.

Hier, JC m'a envoyé un SMS dans l'après-midi me disant qu'il devait annuler la séance. Mais que ce n'était en aucun cas une raison pour que je reste plus tard au bureau....il me connaît bien:-)

Il m'a dit d'aller courir. Ce que j'ai fait. 40 minutes en allant de 8 à 8,5 km/heure.

Ca m'a complètement vidé la tête, je suis rentrée très détendue, ça fait du bien.

Car la journée a été riche en émotions. Hier midi je suis sortie avec ma top collègue, nous avons dégusté un velouté de potimarron dans la brasserie à côté du bureau.

Cette collègue remplace la collègue avec laquelle j'ai travaillé depuis 10 ans dans une entente cordiale sans plus, et qui a eu un accident du travail il y a maintenant preque deux ans, en décembre 2013.

Nous avons eu un coup de foudre amical, avons traversé toute l'année dernière ensemble, la vente de la socitété etc..... Nous avons dîné à plusieurs reprises à quatre, avec nos maris respectifs, nous allons régulièrement boire un verre après le travail. Elle m'a énormément apporté pendant cette dernière année si compliquée au travail. Et réciproquement.... Le week-end nous communiquons beaucoup, elle s'est mise au sport. Nous rions beaucoup, ce qui aide à supporter le boulot si intense.

Bref, hier, j'ai reçu le (à priori) dernier arrêt de prolongation de mon ancienne collègue, qui va jusqu'au 14 décembre..... Nous sommes donc sorties hier midi et ma collègue s'est soudain mise à pleurer, emplie d'émotion en me disant que je suis devenue une telle amie, qu'elle ne veut pas quitter ce boulot, que nous avons beaucoup partagé pendant ces presque deux ans. Du coup j'ai pleuré aussi, lui disant que je ne pourrais pas revenir en arrière, retravailler avec mon ancienne collègue. En deux ans, j'ai évolué, je suis plus sûre de moi, je ne pourrai plus supporter tout ce que j'ai entendu de mon ancienne collègue sans répliquer.

La seule chose que je souhaite c'est qu'elle soit reclassée dans un autre service de "la firme". Je sais, ça peut paraître méchant, mesquin, mais vous n'imaginez pas une seconde les dix ans passés avec cette collègue. Et cette rencontre amicale m'a tellement apportée. Bon, on verra, nous avons décidé de ne pas nous rendre malade avant l'échéance, les choses peuvent changer vite, nous surprendre...

Donc, courir hier soir après cette journée m'a fait du bien.

Aujourd'hui vendredi, la semaine a passé vite.

Demain matin, séance avec JC. Demain soir nous allons voir Valérie Lemercier au Châtelet, je suis très contente. J'ai vu Valérie Lemercier une fois, il y a une quinzaine d'années, j'avais trouvé son écriture fine et drôle, elle a une belle présence sur scène. Heureuse donc de la voir de nouveau, et qui plus est, au Châtelet, un théâtre de Paris dans lequel je ne suis jamais allée, et que je suis impatiente de découvrir.

Dimanche, il y a de quoi faire au cinéma. Sont sortis cette semaine les derniers films de Woody Allen et Guillermo Del Toro, deux réalisateurs qui me bouleversent.

Hier j'avais mis la blouse imprimée chats que j'ai achetée chez Camaïeu pendant mes vacances. C'est la première fois que je la portais, avec un jean, et je me suis sentie bien dans mon corps....

Bonne journée !

Partager cet article

Repost 0

Bento 2 octobre

Publié le par imaginer

Bento 2 octobre
  • Chou-fleur sauté à la pöele dans de l'huile d'olive et des échalotes (le reste de celui que j'avais dans mon bento hier, que Chéri a cuisiné mercredi soir)
  • Haricots verts, idem, cuits vapeur puis passés à la poële, avec de la ciboulette, du persil plat
  • Kiwi

Chéri a acheté plein de légumes au marché, c'est une semaine principalement légumes, c'est vrai que je n'ai pratiquement pas mangé de féculents, même pas du tout même me semble-t-il, ah si, un peu de purée lundi midi et le riz japonais des six makis de mardi, et peu de protéines, que ce soit animales ou végétales. Sais pas, envie de légumes et de soupe, alors j'écoute mon corps n'est-ce pas nous sommes d'accord sur le principe ?

Bento 2 octobre
  • Jeudi premier octobre, 2016 - 91
    • 14 137 pas - 10,20 km - 3 004 calories brûlées - séance JC
    • Au lever  : citron pressé
    • Petit déjeuner : 1 wasa, fromage frais
    • Déjeuner : voir bento d'hier
    • Goûter : pamplemousse
    • Dîner : 2 bols de soupe, sojasun

Hier soir, dure séance avec JC. Nous avons (enfin, il a) décidé que chaque séance devait me faire brûler au minimum 750 calories (contre 500 à 600 habituellement).

Bon il m'avait prévenue pendant mes vacances que nous allions accentuer la cardio par rapport à la muscu pour affiner et enfin faire partir ce vilain bourrelet du ventre qui camoufle mes abdos et me rend dingue tellement je ne le supporte plus ! Hier soir, j'ai commencé par 20 minutes de vélo, et pas doucement le vélo croyez-moi, la sueur me dégoulinait le long du visage.

Puis 30 minutes de muscu, gainage, abdos. Et pour finir, 20 minutes de tapis, à vitesse supérieure à d'habitude, avec une pente en plus !

Au total 1heure 10minutes intenses. J'ai tenu au mental pour dire la vérité, mon corps n'en pouvait plus, mais je me suis enfermée dans ma bulle les 20 dernières minutes sur le tapis et suis allée au-delà de la fatigue, uniquement centrée sur les bonnes sensations. Et ça, ça marche vraiment, n'oubliez pas que JC me fait énormément travailler le mental en plus du physique.

Je suis rentrée à 20h20, pris une longue douche chaude, me suis massée à l'huile d'arnica, ai mis une crème spéciale pieds à l'eucalyptus, et je me sentais très très bien. Totalement détendue, des courbatures partout, mais comment expliquer ça ? Cette sensation jubilatoire de la bonne douleur, je ne sais comment exprimer cela avec des mots, certains me comprendront, d'autres se moqueront....

Je me suis couchée à 23 heures et ai dormi d'une traite jusqu'à 5 heures ce matin.

Bon, là, j'ai un peu de mal à marcher, grosses courbatures, restes des fentes croisées de mardi soir, renforcées par la séance d'hier soir.

Mais sinon, je suis calme et sereine, malgré la longue journée qui m'attend.

Et ce soir, c'est le week-end, la perspective de deux jours entiers, Chéri et moi juste tous les deux.... C'est de ça dont j'ai le plus besoin.....

Bonne journée vous tous, prenez soin de vous !

 

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>