Bento 6 août 2012

Publié le par imaginer

6 août 2012• 2 tranches de jambon fumé, l'une roulée avec du fromage frais à l'ail, l'autre avec une tranchette d'edam

• Radis

• Taboulé et roquette

• 1 pêche et 1 abricot

• 2 carrés de chocolat6 août 2012

Publié dans Bentos

Commenter cet article

Coucou 12/08/2012 16:38


Je trouve que tes bentos sont non seulement équilibrés mais en plus ils reflètent l’amour que tu as pour
toi même: je les trouve consistants et jamais « ennuyeux » car ils sont variés, en plus tu ne manque pas d’ajouter une petite note sucrée au dessert à la fin. Le secret c’est
s’aimer !! Je suis de tout cœur avec toi dans tes efforts et j’espère qu’ils seront bien récompensés car tu le mérites bien !  

imaginer 12/08/2012 19:30



Merci. Tu as raison, depuis quelques mois je prends plus soin de moi, de mon corps, en écoutant mes envies.....


C'est vrai que je maigris lentement (pas plus de 2-3 kilos par mois), mais sans frustration, sans trop de fatigue et je l'espère cette fois-ci, sans chance de les reprendre.



Cicciotella 06/08/2012 15:56


Est-ce que, lorsque tu finis un repas par un morceau de chocolat (ce que je me suis interdit pendant des années), tu n'as pas l'impression que cela clôt le repas définitivement et coupe l'appétit
?

imaginer 06/08/2012 16:06



Tu sais quoi ? Ces deux carrés de chocolat sont là, sur monn bureau. Je suis en train de boire mon café de l'après-midi, et je les regarde, sans envie.


J'ai déjeuné tard, à 13 heures 45, avec une faim moyenne, et j'ai mangé lentement, en dégustant. Et bien finir sur la touche sucrée de la pêche et de l'abricot m'a suffit, je n'avais pas envie de
chocolat. Alors je vais les laisser là, sur mon bureau, si me vient une petite faim ou un petit besoin de réconfort, mais pour l'instant, vraiment pas besoin.


 


Moi aussi pendant des années je me suis interdit le chocolat, craquant de temps en temps, à bout de frustration, en mangeant 200 grammes d'un coup pour me restreindre encore plus les jours
suivants. Mais depuis que cette attitude est derrière moi, je mange du choco quand vraiment j'en ai envie et aujourd'hui ce n'est pas le cas.


 


La plupart du temps d'ailleurs, quand je mets un biscuit ou un chocolat dans mon bento, bien souvent je ne les mange pas.


 


Il a toujours été essentiel pour moi de finir un repas sur une note sucrée, mais cela le devient moins. Ca arrive que le soir, m'étant régalée d'une portion copieuse d'un plat cuisiné par Chéri,
je n'ai plus assez faim pour un fruit, un yaourt ou même un bout de choco.


 


Je ne sais pas expliquer comment cela s'est fait en moi. J'ai l'impression que les exercices AZ où je mangeais pendant 4 jours un seul et unique aliment m'a guérie de vouloir systématiquement
finir un repas sur une touche sucrée. A moins que ce soit un autre exercice, auquel j'ai prêté moins d'attention mais qui a fait effet. C'est tout un ensemble sans doute.


 


La seule chose que je peux affirmer, c'est que cela a été très très très long avant que je puisse accorder de l'importance et du crédit à mes envies et sensations alimentaires. alors
accroche-toi, et surtout, ne t'interdis rien. Ce sont les interdits qui ont rendue notre relation à la nourriture malsaine......entre autres.


 


Bon courage, mange ce qui te fais envie, mais sois très vigilante sur la satiété, je sais que c'est ultra dur...... Mais on fnira par y arriver, chacune à notre rythme