J'ai changé.....

Publié le par imaginer

C'est indéniable, en regardant les photos, je vois que j'ai changé. Alors pourquoi un médecin que je ne reverrai jamais parvient à me ravager en une phrase ?

Taille 52

J'ai changé.....
J'ai changé.....
J'ai changé.....

Quand la taille 44 devient trop large

J'ai changé.....
J'ai changé.....

Taille 42

J'ai changé.....
J'ai changé.....
J'ai changé.....

Taille unique

J'ai changé.....

Tout simplement moi, avec ma joie de vivre dont rien n'est encore jamais venu à bout

J'ai changé.....

Je me suis forcée à regarder ces photos ce soir.

La phrase du médecin hier a saccagé plus de deux ans de travail sur moi, deux ans d'aide de JC, de la vôtre....

Merci pour vos commentaires. En effet pourquoi irais-je croire quelqu'un qui ne m'a jamais vue, qui n'a pas été délicat, plutôt que vous qui me suivez et me soutenez depuis plus de trois ans ? Plutôt que JC qui pourtant ne me ménage pas et me confirme que j'évolue bien ? Plutôt que mon généraliste qui me connaît depuis des années, a vu toutes mes analyses de sang revenir dans les normes, et même en bas des fourchettes.

Plutôt que Chéri ?

Plutôt que ces hommes dans la rue, que je ne connais pas plus que ce médecin vu hier et qui eux, me font sourires et compliments ?

Je pensais avoir gagné en assurance, rien du tout oui....

Je suis à bout.....de tout..... J'en ai marre de moi. Ces quelques mots ont réveillé la colère que j'éprouve envers moi et que je pensais disparue.

Je n'y arriverai jamais, je ne serai jamais apaisée, je ne m'aime pas, je ne peux pas lutter contre ça.

Mais j'ai lu, relu vos commentaires, et comme d'habitude je me suis calmée pour réfléchir, pour prendre du recul, pour relativiser.

Comme d'habitude, c'est mon optimisme qui reprend le dessus.

Alors si, j'ai perdu du poids. Si, j'ai fait des progrès ! J'ai réussi à réconcilier ma tête et mon corps, et personne ne me fera plus me détester. Je suis une. Corps et âme. Longtemps je n'ai voulu exister qu'à travers ma tête, aujourd'hui, je trouve que tête et corps unis ne s'en sortent pas si mal.

Je sais que je suis encore fragile, et particulièrement en ce moment, excessivement sensible, à bout de forces, à bout de nerfs, paniquée par la masse de travail que j'ai à faire. MAIS une chose est acquise et ne changera plus, je l'espère, je sais que je peux me faire confiance. Je sais que je peux vous faire confiance.

Je sais que Chéri est là, et sera là toujours pour me prendre dans ses bras.

Je sais que JC est là pour me donner des forces, physiques et mentales.

Et je suis là, pour moi. Moi qui n'ai jamais été là pour moi pendant des années, aujourd'hui je sais que je ne lâche rien.

Et je sais aussi que je dois encore faire d'immenses progrès et ne pas me laisser mettre à terre pas quelques mots mal à propos.

En tout cas, merci encore de tous vos commentaires, vous m'avez remontée à bloc !

Bon, sinon, pas de bento demain, car il me reste au bureau du taboulé, une tranche de pâté en croûte du pique-nique:-)

Passez une douce nuit, et merci encore.

Commenter cet article

Rosalie 06/07/2015 22:58

Pétard! Vous êtes ravissante! Votre sourire est à tomber par terre!
Combien vous pouvez être fière de vous!
Ne vous laissez pas abattre par des gens qui ne connaissent rien de votre vie, de ce que vous êtes, de ce que vous avez fait, de ce que vous faites chaque jour. Et continuez à sourire!

imaginer 07/07/2015 05:54

Bonjour Rosalie,
Vous n'imaginez pas à quel point votre commentaire me fait plaisir ! Il est 5h30 du matin, je me suis levée fatiguée, un peu découragée, me trouvant moche et chiffonnée.
Et voilà que votre commentaire me fait me dire que oui j'ai fait du chemin et que non, rien ne pourra 'abattre et m'enlever mon sourire, ce sourire qui fait ma force.
Merci beaucoup !!!!!!!!!
Et puis je vais découvrir votre blog j'adore découvrir de nouveaux blogs;
Passez une très bonne journée.

Anita 05/07/2015 16:11

Il y a des gens très malveillants et tordus, et ce médecin en fait partie. En colère en lisant ta note précédente.
Tu es bien, très bien même ! et finalement, tu t'en sors en étant positive, alors Bravo !
Des bises amicales

AGNES 02/07/2015 12:19

Je te félicite de réagir aussi positivement .... tu es la meilleure !!!! Tu finiras par t'aimer

mllelili 02/07/2015 08:31

Tu rebondis super vite c'est une vraie force! Tu sais au final la perte de poids c'est une chose mais changer des années de conditionnement, des croyances, soigner ses blessures pour qu'elles arrêtent de s'ouvrir, prendre soin de sa petite fille intérieure pour qu'elle ne prennent plus le pas sur l'adulte, tout ça prend du temps, c'est normal...

Lumières et papiers 01/07/2015 23:56

Je suis pour ma part ravie de découvrir tes photos à cause ou grâce à ce maladroit... Découvrir un sourire, une pétillance que j'imagine décuplés dans la réalité!
Quant à la perte de poids, c'est un fait indéniable mais est-ce le plus important? Là n'est pas ta fragilité apparemment...
Pourquoi restons-nous vulnérables malgré le travail accompli sur nous même d'une façon ou d'une autre? Je ne saurais dire...Parce que le travail est en cours, pas terminé peut-être?...
Il t'a cueillie, il t'a surprise par cette phrase déplacée dont il ne mesurait pas l'impact très certainement...mais aussi la fatigue, le ras le bol...
En revanche je ne pense pas qu'il ait saccagé tes 2 ans d'efforts, juste révélé qu'il y a encore un peu de chemin à faire...et tant mieux si ce chemin se fait en bonne compagnie!
Belle nuit à toi

le-gout-des-autres 01/07/2015 22:44

Si je suis mon goût, je dirais que tu es superbe sur les photos 4, 7 et 10.
(mais c'est juste mon goût, pas un jugement)
Allez, jette toi dans les bras de Chéri et va coller une baffe au médecin.

Cicciotella 01/07/2015 22:30

Les photos anciennes montrent une belle femme ronde, très féminine, aux traits réguliers.
Aujourd'hui, on peut retirer le mot "ronde", et on peut ajouter svelte, tonique, juvénile...

Je me rappelle une émission sur les anorexiques. On exercice de fin de cure était d'entrer dans une boulangerie, de prendre un goûter puis de le manger. La patiente tente... mais au moment de payer, le boulanger dit plaisamment à la maigrichonne : "attention à ne pas grossir !"
En panique, la jeune femme sort, jette son goûter dans la première poubelle qu'elle trouve, persuadée qu'elle est grosse, contrairement à ce que tous lui disaient...