Ah oui... mais non...

Publié le par imaginer

Ca suffit maintenant, il faut arrêter de me faire pleurer, c'est trop facile en ce moment de me bouleverser.

Depuis ce matin je n'arrête pas. Ma belle-soeur m'envoie un SMS à 10 heures pour me dire que sa fille a eu le bac avec mention bien. Et on attend les résultats du brevet pour ma nièce. La fille de ma belle-soeur (qui avait moins d'un an quand elle a connu mon frère) est comme un petit chat sauvage, une écorchée vive. J'ai toujours eu une relation privilégiée avec elle, elle a dû sentir que je la comprenais, et même si mon frère et ma belle-soeur disent que j'excuse beaucoup de choses et bien peut-être, mais ce n'a pas été facile pour elle. Sa mère quittant son père pour mon frère alors qu'elle était encore bébé, son père la rejetant violemment comme si elle y était pour quelque chose.

Bref..... Elle a une relation compliquée et houleuse avec les adultes, sauf moi qui, a-t'elle dit suis une des trois seules personnes qu'elle aime.

Je suis très heureuse pour elle de ce succès au bac, elle qu'on compare toujours à sa soeur aînée, brillante et sans problèmes, et à ma nièce, si bien dans sa peau.

Donc, première pleurnicherie.

Ensuite, on attendait avec impatience le résultat du bac pour la fille de ma top collègue et voilà qu'elle décroche son bac S avec mention très bien. Nous voilà donc reparties à pleurnicher.

Ensuite, j'étais plongée dans mon travail quand, à 13h15, je reçois un SMS de JC me demandant si tout va bien. Cela faisait presqu'une semaine que nous n'avions pas échangé, et c'est vrai que sans JC, je perds un peu mes repères. Je ne suis pas allée à la salle de sport depuis deux semaines qu'il est absent, j'ai marché le plus possible mais pas assez, je reste scotchée à mon bureau non-stop.

Je sens que ça me manque, je sens que je bascule vers un méchant coup de déprime...

On dirait que JC l'a perçu et nous avons eu un échange de SMS qui m'a à nouveau fait pleurer. Il sait en quelques lignes me rebooster c'est dingue. Il me dit qu'il est là, que je peux m'appuyer sur lui, que je n'hésite pas à l'appeler, qu'il n'oublie pas nos objectifs. Qu'il analyse mon journal alimentaire et prépare mon programme de la rentrée. Et que si je ne l'appelle pas au prétexte de ne pas le déranger, lui ne me lâchera pas. Rien que de lire ses mots, je me sens mieux.

Je lui ai demandé des nouvelles de son pied, si le ramadan n'est pas trop difficile avec cette chaleur.

L'évolution suit son cours, il se sent reprendre des forces. Il me dit que cette immobilité forcée qui tombe pendant le ramadan lui permet beaucoup réfléchir, qu'il se sent fort moralement, tout autant que spirituellement.

C'est quelqu'un de profondément bon, j'ai rarement discuté avec quelqu'un d'aussi pacifique et ouvert.

Il en profite aussi pour peaufiner de nouveaux programmes, là j'avais l'impression d'entendre mon frère qui ne pouvant sortir pendant la canicule (interdit aux cardiaques) en a profité pour préparer l'entraînement de Yohan pour Font-Romeu, ils y partent cette semaine.

Mon frère a dû revoir tous ses programmes d'entraînement (les championnats du monde sont dans six semaines), car Yohann souffre d'une pubalgie. Il est au repos complet, mais si ça ne s'améliore pas d'ici quelques jours, sa participation à Pékin sera compromise.

Catastrophe !!

Bon, je digresse je digresse, mais voilà, déjà trois fois pleuré depuis ce matin. Des larmes positives, d'émotion mais quand même quoi, en ce moment ces larmes que je ne peux contenir ni maîtriser, c'est trop.....

Allez, je me fais un café, j'ai mangé banane et sojasun, et je replonge dans mes fichiers clients et fournisseurs.... Les choses avancent peu à peu, les transferts se font, j'aime quand je sens que ça bouge et que ça progresse.

Commenter cet article

Lumières et papiers 08/07/2015 06:34

Raté la publication d'hier, deux articles à lire ce matin, chouette!
Émotion à fleur de peau, les petites joies de la vie, les larmes qui semblent avoir une vie indépendante de notre volonté, mais pourquoi "pleurnicheries"?
Moi, je file au bento de ce matin!

imaginer 08/07/2015 22:17

Pleurnicheries, parce que ça jaillit toujours quand je ne sais jamais quand je vais me mettre à pleurer c'est pénible en ce moment.
En tout cas toi tu as la pêche dès le matin:-))

Cicciotella 07/07/2015 23:07

La plupart dr ces larmes sont de joie.
Bravo aux lauréates.
Bon rétablissement à JC et à Yohann.

imaginer 08/07/2015 22:15

C'est vrai ce sont des larmes de joie. mais en ce moment elles jaillissent un peu trop vite les larmes, positives ou négatives. Faudrait pas que ça s'aggrave:-(
Et toi côté larmes et moral ça va mieux ?