Bento 12 novembre 2012

Publié le par imaginer

Bento 12 novembre 2012

• Omelette au thon, avec échalotes et piment d'espelette

• Coco plats cuits vapeur, puis sautés à l'huile d'olive avec des oignons

• Crème au chocolat

Bento 12 novembre 2012

Hier matin, super séance avec JC. Je n'avais pas fait de sport depuis jeudi sur ses conseils et là, le gros gros coup de fatigue étant passé, on a explosé les scores de calories brûlées. J'avais une pêche ! J'enchaînais les exercices sans souffrir, sans râler, je me sentais encore mieux à la fin qu'au début.

Je suis vraiment du matin et les séances matinales, à jeun, me mettent toujours en joie et en forme, c'est pour ça que dès qu'on peut, week-end ou jours fériés quand JC travaille on en profite ! Il était lui aussi super content de notre travail à la fin de cette séance, il m'a prise dans ses bras très spontanément. Et pourtant, mon tee-shirt était trempé, j'étais rouge brique, les cheveux mouillés de sueur, je ne sentais pas méga bon;-))

Il est réellement très attentif à mon moral, tout autant qu'à mon physique, me demande souvent les résultats des prises de sang régulières que je fais pour la thyroïde, le compte-rendu de chaque séance de kiné. Tout comme je suis attentive à sa fatigue.... et fatigué, il l'est ! Un bébé de deux ans, un de six mois, préparateur physique d'une équipe de foot, et il est devenu officiellement coach privé depuis la rentrée de septembre.

J'ai l'impression que le premier semestre de cette année, quand JC bossait comme un fou pour son diplôme de préparateur physique d'athlètes professionnels, quand je l'ai soutenu, aidé pour son mémoire, nos liens se sont renforcés.

Il est très très demandé en tant que coach privé, de plus en plus. La jeune fille de l'accueil de ma salle de sport me l'a dit, et régulièrement pendant nos séances son téléphone sonne, des gens comme moi lui demandant de s'occuper d'eux. Il ne peut pas répondre positivement à toutes les sollicitations....

Mais le bouche à oreille fonctionne bien, et l'activité de coach privé qu'il vient de mettre en place en plus du reste prend de l'ampleur. L'autre jour, notre séance finissait tout juste quand son téléphone a sonné, je lui ai dit qu'il pouvait répondre, je terminais quelques étirements. Je l'ai entendu parler à quelqu'un, et donner ses tarifs en tant que coach privé..... Waouh !!!!!!!! Le tarif d'un coach très demandé donc....

Du coup j'ai attendu la fin de sa conversation, et comme je suis du genre à parler des choses sans détours, je lui ai dit que j'avais entendu sa conversation, et donc ses tarifs, et lui ai-je demandé, pourquoi moi tu ne me demandes rien, alors qu'on se voit trois heures par semaine, trois heures qui pourraient être lucratives pour toi ? Parce que, m'a-t'il répondu, tu fais partie de mes toutes premières élèves, sans aucun doute la plus motivée, celle qui m'a le plus apporté dans l'obtention de mon diplôme, dans l'amélioration de mes cours et de ma pédagogie, et donc permis d'en arriver à pouvoir me faire ainsi payer comme un coach reconnu. Alors toi et moi, c'est comme ça, pas de tarif ! A-t'il ajouté d'un ton sans réplique.

Comme les larmes me montaient aux yeux devant tant de gentillesse, et que nous sommes tous les deux pudiques, il m'a prise par les épaules, m'a raccompagnée au vestiaire et m'a dit qu'il ne voulait plus entendre parler de cela. Qu'il a autant de plaisir à me faire travailler et me faire progresser que j'en ai à me dépasser, que donc nous sommes quittes..... Je l'ai trouvé infiniment délicat.....

Inutile que je vous dise -une fois de plus- à quel point je comprends que c'est avec lui et pas un autre que tout le monde veut s'entraîner. Non seulement c'est un prof génial, un vrai sportif qui sait révéler le meilleur de chacun et cibler les exercices selon nos besoins et désirs, transformer notre corps et renforcer notre mental, mais aussi un pédagogue incroyable, doublé d'un intuitif d'une exceptionnelle gentillesse.

Il compte pour moi vous le savez, il a une part importante dans mon cheminement vers la légèreté et la sérénité, et de plus je suis contente de connaître une personne telle que lui, si différent de moi. Son parcours est diamétralement opposé au mien, il s'est tellement battu pour devenir ce qu'il est, c'est cela qui nous rapproche, je pense que mon expérience (j'ai 15 ans de plus que lui, c'est un tout jeune homme de 32 ans) lui apporte aussi.

Aujourd'hui, après toutes mes lectures, mes expériences, je suis persuadée de la réalité de la pensée positive, et convaincue que les belles rencontres que j'ai faites depuis deux ans ne sont pas dues au hasard, mais aussi provoquées par moi, grâce à moi. Et bien oui, pour une fois, je ne me dévalorise pas, et je me rends compte que c'est notre ouverture qui nous permet de rencontrer des personnes avec lesquelles de vrais échanges existent, sans que l'un attende quelque chose de l'autre. Et c'est comme cela que l'on grandit à tous niveaux et qu'enfin on se connaît, on s'accepte.....

Je le constate à des petites choses tout simples chaque jour. Dans les transports où souvent, de plus en plus souvent, des disputes éclatent, moi je souris aux gens, du coup cela désamorce tout et ils me sourient..... Idem dans le travail, dans les restaurants, les boutiques. Idem aussi dans les relations familiales, amicales..... De chaque situation j'essaie de tirer un détail positif, un trait d'humour, de ne plus être dans le jugement comme je pouvais l'être, mais de rester bienveillante, de garder du recul, de l'humour, de l'amour..... Et surtout, de lâcher prise sur l'angoisse devant les situations dont je ne suis pas actrice, sur lesquelles je n'ai pas de pouvoir.

Ce cheminement a commencé fin 2010 quand Chéri a été licencié comme un chien et que j'ai bien cru qu'il ne s'en relèverait pas, finalement cette situation qui l'a mené à la dépression nous a encore rapprochés et rendus bien plus forts. Nous avons fait du tri dans notre entourage, laissé de côté les "toxiques", les "malveillants". Et aujourd'hui où ma situation professionnelle change du tout au tout, j'ai comme l'impression que la boucle est bouclée.... enfin pas complètement, je ne suis pas encore totalement apaisée, je sais que je vais encore progresser, que j'ai encore des crises d'angoisse, encore, très rarement des compulsions alimentaires..... Ceci dit, peut-être est-ce nécessaire de ne pas être trop sereine non plus, de garder la capacité de se remettre en cause, de se regarder avec lucidité. Avec bienveillance certes, mais pas complaisance.....

La rencontre de la semaine dernière avec cette jeune journaliste m'a encore fait progresser d'un pas, je me suis rendue compte que je suis plus sûre de moi, elle m'a ainsi perçue et j'en suis ravie. Cette jeune femme est très intelligente, ouverte, et la longue discussion que j'ai eue avec elle a été enrichissante, pour moi, pour elle aussi si j'en crois les mails qu'elle m'a ensuite envoyés.

Bref, tout ce long bla bla je ne sais même plus pourquoi au départ:-)

En tout cas, prenez soin de vous, c'est le premier pas vers le bien-être et la capacité à aimer et faire du bien aux autres.

Commenter cet article

Anita 19/11/2014 23:04

j'aime vraiment ce que tu nous dis, et suis admirative.
Comme cela fait du bien la bienveillance !
Ravie de tes bons rapports avec JC, c'est vraiment un être de qualité. Quelle belle rencontre.
J'aime ton parcours, ton obstination, ce que tu es. Tu as bien cheminé, vaillamment, à ton rythme.

D'accord avec toi sur le tri dans son environnement humain, pourquoi s'imposer des gens toxiques ? A fuir oui !
Bon courage !

imaginer 23/11/2014 19:05

Oui, ce n'est pas facile de faire du tri et de se débarrasser des influences de certains mais à certains moments, c'est presque vital.
Merci pour ton si gentil commentaire.
Bisous.

mllelili 12/11/2014 10:04

C'est très émouvant la façon dont tu parles de JC, votre relation et ce que vous vous apportez l'un à l'autre, ça c'est une très jolie rencontre sans aucun doute.

Je partage ce que tu dis sur la pensée positive, parfois je me dis qu'on doit me classer dans les bisounours à parler de lâcher prise, de bienveillance, de pensée positive, des jolis moments que je note, et du fait de rendre grâce pour les jolies choses qui m'arrivent, je m'en fiche, je m'en fiche parce que je constate à quel point ma vie à changé, comme toi je le constate au niveau des rencontres, de mes peurs qui n'ont plus le pouvoir de blocage qu'elles avaient, des opportunité que je vois maintenant et que je n'hésite pas à saisir. Bien sûr il arrive toujours des trucs difficiles, on ne vit pas dans une bulle, mais je trouve que face à eux on s'en sort bien mieux.

Sur le forum il y a quelques temps on parlait pas mal de communication non violente, je crois que ça sera ma prochaine étape, là je ne me sens pas prête à investir de l'énergie dans l'apprentissage (et sûrement parce que je ne suis pas dans des situations qui me feraient penser qu'il y a une urgence à le faire) mais je suis assez bluffée de ce que certaines filles ont raconté, des changements dans le comportement des autres quand on s'exprime différemment...

imaginer 14/11/2014 09:15

Moi aussi je te rassure on se moque gentiment de moi en disant que je trouve toujours des circonstances atténuantes, que tout le monde est beau et gentil, que je ne vois que les bons côtés des gens..... Et bien je préfère être comme ça que comme les aigris qui se rongent de l'intérieur.
Tu sais, j'ai une amie très proche qui applique la communication non violente, tout particulièrement avec ses enfants ados, et le doc Apfeldorfer m'en avait expliqué les prémices, et moi aussi je suis persuadée que c'est quelque chose de fondamental...... Mais une étape à la fois, on ne peut pas tout mener de front...... Mais ça viendra c'est certain, ça fait partie de notre évolution, à toi comme à moi.

nadoche 12/11/2014 08:11

bravo ! très touchée par ton billet
j'y crois dur comme fer aussi, et comme dit ma psy corporelle : "l'intérieur fait l'extérieur", et aussi "quand on s'aime, on attire les bonnes personnes à nous "...
exactement ce que tu dis et en ce moment j'en ai bien besoin !!!
merci pour ce bla bla bien agréable et motivant dès le matin !!
bises et bonne journée

imaginer 14/11/2014 09:09

C'est exactement ça !
J'espère que tu va bien "malgré tout" et que la situation n'empire pas;
Gros bisous.

Chantal 12/11/2014 08:01

Oui, moi aussi, je suis touchée -presque coulée- par tout ce que vous dites de vous, de la vie, de la relation aux autres et de comment la façon d'être, le sourire, la bienveillance ont une bonne influence sur nous et ceux qui nous entourent (dans les transports en commun, au travail, dans notre famille et ac nos amis...) , de JC et de ce lien très fort entre vous.
Il n'y a pas dire, plein de belles personnes sont autour de nous, à nous de ne pas nous arrêter à un détail et d'aller au-delà des apparences. Un regard exempt de jugement sur nous nous fait poser le même sur les autres et c'est ainsi, je pense, que nous arrivons à des relations bénéfiques pour tous.
S'occuper de ce qui dépend de nous, faire notre part, et laisser tomber ce sur quoi nous n'avons aucune prise.
Plus on se sent bien, nos pensées et nos actes en accord, plus on croit en nous et plus nous attirons les autres. Je parle régulièrement ac mes voisins d'un moment ds le tram et c'est très agréable car j'ai cessé de penser que je pouvais les ennuyer.
Je vous souhaite une bonne journée ainsi qu'à toutes vos lectrices/eurs. Prenez soin de vous.

imaginer 14/11/2014 09:00

Merci Chantal.
J'aime beaucoup quand vous venez écrire.
Tous les commentaires de ce blog m'aident aussi à devenir celle que j'ai envie d'être, celle qui n'aura pas tout le temps la crainte de déranger, d'être ennuyeuse, celle qui supportera qu'on la regarde, et même qu'on lui fasse un compliment.....
Vous avez bien raison d'engager la conversation dans les transports etc bien souvent cela génère de petits moments inattendus et plaisants. Qui font sourire ou réfléchir...
Très bon week-end

Karin 12/11/2014 06:44

waouh, j'adore cet article, la description que tu fais de JC et celle de ton cheminement. Je ne peux pas commenter maintenant (je suis au travail) mais je reviendrai, car ton message me donne les larmes aux yeux..
Belle journée à toi
Grosses bises

imaginer 14/11/2014 08:51

Merci.
Pfoouuuu on est vraiment trop occupées c'est pénible. Je n'ai pas encore pu répondre à ton mail. J'essaie ce week-end.
Prends soin de toi et protège-toi de trop d'émotions surtout.
Gros bisous.